Retour

La VR et AR sont-elles des leviers de sensibilisation ?

L’utilisation des technologies 3D s’est répandue à grande échelle et son application est multiple et illimitée.
À l’heure actuelle, il est possible de tirer avantage des technologies immersives pour créer une campagne de sensibilisation et engendrer un changement social positif. La réalité virtuelle et augmentée sont notamment privilégiées car elles sont capables d’apporter une prise de conscience significative afin d’encourager les utilisateurs à effectuer des actions. 
S’inscrivant dans le “mouvement” #TechForGood – où les technologies sont utilisées pour relever les défis sociaux -, cette pratique a un fort potentiel et elle commence à émerger de plus en plus.
Reliant les mondes virtuels et réels, ces technologies ont ainsi le potentiel de connecter les personnes, même les plus éloignées, au niveau émotionnel. 

La VR et l’AR au service des grandes causes 

La VR et de l’AR sont d’excellents outils à exploiter au profit de la société. Toutefois, il tient à rappeler que ces 2 technologies ne sont pas exactement les mêmes en termes d’expérience.
En effet, si la VR immerge complètement l’individu dans un environnement virtuel par le biais d’un casque, dans le cas de l’AR il s’agit tout simplement de l’insertion d’éléments virtuels dans le monde physique à travers des lunettes, ou plus communément, un smartphone.
Ces multiples expériences permettent aux individus d’être sensibilisés différemment et les campagnes de sensibilisation ne seront que plus innovantes.

  • La VR ou l’art du storytelling et de l’empathie

En VR, la position et le point de vue offerts à l’utilisateur sont autant interactives qu’immersives. En effet, l’histoire racontée à travers le contenu virtuel est adressée à la première personne, plaçant l’utilisateur comme le héros de l’histoire. Ce dernier la vit alors à la place d’une personne ou d’une population. Etant en immersion totale, les sens de l’utilisateur sont sollicités, renforçant ainsi son implication et in fine, son empathie.
Et c’est en ce sens, que la VR constitue un média pertinent pour la sensibilisation en jouant sur la fibre émotionnelle de l’audience !  La VR constitue un outil très engageant et favorable pour du storytelling. 

  • L’AR pour une visualisation instantanée

Peut-être moins immersive que la VR, l’AR regorge de potentiel en termes d’engagement et de sensibilisation. Non seulement elle est plus accessible, car aujourd’hui il suffit d’avoir un smartphone pour l’utiliser, le déploiement de cette technologie est aussi très versatile. En effet, n’importe qui peut accéder à une visualisation directe et immédiate au seuil de n’importe quel environnement (rue, ascenseur, maison etc.) et avec de nombreux supports (affiche, magazine etc.). 

 

La sensibilisation sociale pour des actions sociales 

Les technologies 3D sont des atouts pouvant révolutionner la manière dont le message est diffusé, mais aussi la façon d’éduquer les autres sur les causes sociales. 

  • Engager le monde

Les réseaux sociaux sont des points de contacts non négligeables du fait de leur popularité et de leur communauté (notamment les jeunes, qui sont indéniablement le futur de la société). Ainsi, il parait évident de déployer sur ce canal une campagne de sensibilisation mêlant la technologie 3D.
Par exemple, chaque année en octobre, l’association Ruban Rose organise l’“Octobre Rose”, soit une campagne de sensibilisation et de lutte contre le cancer du sein. A cette occasion, en 2020 sur Instagram, l’association a produit un filtre en AR
colorant les cheveux des utilisateurs en rose bonbon. C’est une façon pour témoigner son soutien aux femmes atteintes d’un cancer (le rose étant la couleur désormais associée à cette cause de santé publique). Et cette campagne demeure encore plus pertinente puisque détecter un éventuel cancer du sein le plus précocement possible permet une prise en charge tôt. Avec l’utilisation avec Instagram, qui semble attirer une jeune audience, il n’y a aucun doute à ce qu’une grande partie a été sensibilisée à cette cause.
Mais les campagnes outdoor/out-of-home ne sont pas en reste non plus. C’est sur ce canal que l’association NHS Blood and Transplant a déployé sa campagne de sensibilisation sur le don du sang en 2016 en Angleterre. Elle avait pour ambition d’illustrer l’impact d’un don de sang sur la santé d’un patient. La campagne « Virtual blood donation” (don de sang virtuel) utilisait la réalité augmentée et un affichage en temps réel sur écran géant dévoilant l’image d’un patient malade relié à une poche de sang vide. Couplée à une technologie de reconnaissance visuelle, cela a permis de détecter un autocollant sur le bras d’un participant dont le bras est recouvert d’une aiguille, d’un sparadrap et d’un tube en AR. Cela a alors déclenché le remplissage de la poche de sang et la transformation du patient malade en un être en bonne santé. Non seulement, la campagne a réussi à la fois à atteindre son objectif de 200 000 donateurs, mais elle a aussi réussi à inciter davantage de personnes de moins de 45 ans à faire un don ! 

  • Mettre en lumière les récits des opprimés

« Si une image vaut mille mots, alors une expérience de réalité virtuelle vaut un livre entier » disait Kate Allen, directrice d’Amnesty International UK. Si le choc constitue une émotion forte et susceptible de faire prendre conscience, la VR va pouvoir y contribuer grâce à la puissance du storytelling et de l’immersion.
Pour démontrer de manière plus réaliste l’envers du décor de la situation en Syrie, plusieurs acteurs ont produit des campagnes de sensibilisation par des expériences en VR ou en 360°.
L’association Amnesty, connue notamment pour ses campagnes impactantes, avait réalisé en 2016, la campagne « Fear of the Sky« Cette dernière dévoilait des photos 360° des ruines de la ville d’Alep, des témoignages et des vidéos amateurs de bombes lâchées du ciel sur les habitations. Et plus tôt en 2015, le studio OKIO avait fait un reportage en 360° (accessible en VR) à Jisr Al-Choughour, ville en Syrie au paysage apocalyptique semblable à celui d’un jeu vidéo tristement réaliste.
Tandis que d’autres ont eu recours à l’AR dans leur sensibilisation afin de partager des récits de populations sous-représentées.
A l’exemple de Movers and Shakers NYC, une organisation à but non lucratif, qui a créé « The Monuments Project« . C’était une expérience AR agissant comme une visite de monuments avec des femmes, des personnes de couleur et des icônes LGBTQIA+. L’objectif était de développer une pédagogie adaptée à la culture afin d’éduquer le public sur leurs histoires.

La réalité augmentée a donc donné la chance à toutes les parties la possibilité de raconter leur héritage et patrimoine

 

Une prise de conscience rapide pour un ralentissement le changement climatique 

Awareness - Light & Shadows

Les effets du changement climatique sont évidents dans le monde entier.  En 2018, les chercheurs ont déclaré que le changement climatique était la plus grande menace de l’histoire pour la santé humaine.
Alors comment faire prendre conscience de l’urgence climatique ? Comme dans les précédents exemples, l’utilisateur devient le témoin direct de l’ampleur de la situation environnementale grâce aux technologies 3D.
C’est le défi relevé par « The Virtual Planet« . Ce sont des expériences VR puissantes pour susciter l’action et inspirer l’espoir dans l’avenir de la planète. Juliano Calil, co-fondateur de Virtual Planet et chercheur sur le climat au Middlebury Institute of International Studies, plonge ainsi les communautés dans les conséquences environnementales du changement climatique.
Du côté de National Geographic, depuis des années, la Journée de la Terre (dit Earth Day) est l’occasion pour mettre en lumière les questions environnementales. Et en 2020, l’association a marqué en lançant sa première couverture en AR via Instagram. Le contenu offrait un regard le possible monde en 2070. L’objectif était d’engager les utilisateurs avec un contenu éducatif interactif pour créer des conversations sur le changement climatique dans les médias sociaux.

___________

Envie d’en savoir plus sur la technologie 3D ?

Vous pouvez trouver toutes les informations sur l’intégration des technologies 3D dans le processus marketing en téléchargeant notre livre blanc.

 

N’hésitez pas à nous contacter pour des informations plus spécifiques sur la façon dont nous pouvons vous aider à tirer profit des nouvelles technologies !

L’évènementiel de demain sera-t-il digital ?

À l’heure où le COVID règne, la technologie est l’espoir qui a sauvé – ou qui a au moins limité – le secteur évènementiel des effets de la pandémie.
Face à la limitation physique des lancements de produits, des conférences en passant par les spectacles musicaux et jusqu’aux salons professionnels, l’industrie événementielle a dû adopter le changement plus rapidement que jamais. L’agilité et la créativité faisant partie de l’ADN des acteurs de ce secteur, par conséquent, il est évident que des formats digitaux ont vu le jour.