Retour

L’évènementiel de demain sera-t-il digital ?

À l’heure où le COVID règne, la technologie est l’espoir qui a sauvé – ou qui a au moins limité – le secteur évènementiel des effets de la pandémie.
Face à la limitation physique des lancements de produits, des conférences en passant par les spectacles musicaux et jusqu’aux salons professionnels, l’industrie événementielle a dû adopter le changement plus rapidement que jamais. L’agilité et la créativité faisant partie de l’ADN des acteurs de ce secteur, par conséquent, il est évident que des formats digitaux ont vu le jour.

Les festivités à la maison

Dans un contexte rongé par l’inquiétude et les doutes, la musique permet d’adoucir les mœurs et les cœurs. Si le simple fait d’écouter de la musique arrive à conjuguer le plaisir des oreilles et le bien-être de l’âme, l’expérience en concert doit décupler ces effets. Or, ces évènements se retrouvent reportés voire pire, annulés. Quelles sont les solutions pour y remédier ?
Travis Scott et Lady Gaga ont trouvé une alternative en reproduisant le concert en live streaming. Si le rappeur a privilégié le jeu Fortnite, la chanteuse a organisé le grand concert solidaire « One World: Together At Home »
à la TV et sur les réseaux sociaux.
Tandis que d’autres, comme Madison Beer, ont opté pour un événement en réalité virtuelle ! Organisé par Sony, les téléspectateurs du monde entier ont pu regarder le concert à l’aide de PlayStation VR et Oculus VR. Aujourd’hui, de nombreux organisateurs d’événements recherchent des moyens innovants pour offrir à leurs spectateurs une expérience aussi proche que possible de la vie réelle. La musique doit être « vécue » et pas seulement « écouté », et la VR peut être une excellente alternative pour répondre à ce besoin ! Par ailleurs, suite au succès du spectacle, Sony prévoit d’étendre ses efforts pour offrir aux artistes la possibilité de créer des expériences immersives à l’avenir.

Les festivals ne sont pas en reste : Le festival du film de Sundance, qui se déroule normalement du 28 janvier au 3 février, propose désormais une reconstitution de l’événement en VR. En se connectant à l’aide de leur casque virtuel, les participants pourront prendre part à une expérience de « réalité parallèle futuriste ». La version en VR va au-delà d’une simple reconstitution en direct du festival, ce sera une expérience entièrement différente pour les spectateurs.
Donc, la VR a non seulement donné aux artistes un nouveau moyen de se connecter avec leurs fans, mais également d’élargir la taille de leur public.

Les bureaux dans la chambre

Dans notre article dédié aux salons professionnels devenus virtuels, nous avions exposé leurs intérêts et les succès d’un tel évènement. Que ce soit en digital ou en physique, les salons conservent les mêmes objectifs business et marketing.
Mais les salons ne sont pas les seuls évènements ayant basculé vers le digital. Les campagnes de lancements de produits ou même les team building se sont retrouvés sur des plateformes de visionnage ou de vidéoconférence.
À titre d’illustration, si certains constructeurs automobiles ont décidé de retarder de nouveaux lancements, d’autres ont opté pour des lancements virtuels. Lamborghini a joué d’audace en dévoilant sa Huracán EVO RWD Spyder
en réalité augmentée. Les utilisateurs pouvaient ainsi voir le modèle virtuel de la voiture directement dans le salon avec un haut niveau de photoréalisme.
Le travail à distance s’est révélé très efficace pour certains, pénible pour d’autres, pouvant conduire à un recul social et relationnel. Les team buildings, devenus virtuels, sont alors favorisés afin de conserver le lien et la cohésion sociale au sein de l’équipe.

Platan, atelier spécialisé dans le végétal, organise depuis la pandémie des ateliers végétaux créatifs à distance. Chaque employé reçoit chez lui un kit avec le matériel nécessaire pour réaliser sa création végétale (terrarium, cadre, kokedama) et un lien pour participer à l’atelier en visioconférence. Une animatrice explique aux participants pas à pas comment réaliser leur composition végétale et offre des conseils d’entretien, le tout dans la bonne humeur ! Bien évidemment, l’objet de création leur revient et les collaborateurs pourront décorer leur intérieur.

Team building - Light & Shadows

Vers une virtualisation totale de l’évènementiel ?

Il est certain que la pandémie a accéléré le processus vers la digitalisation. Cependant, on tend plutôt à se diriger vers une forme plus hybride, mêlant évènement physique et digital. Les deux formats se retrouvent ainsi complémentaires.
Bien que les évènements virtuels présentent des avantages non négligeables (gain de temps, économie budget, réduction de l’empreinte carbone etc.), il reste néanmoins des points à améliorer. Aujourd’hui, l’interactivité, l’émotion mais surtout l’aspect humain restent encore des éléments qui ne sont pas encore à la hauteur pour que le monde assiste réellement à une digitalisation du secteur de l’évènementiel.

___________

Envie d’en savoir plus sur les technologies 3D ?

Light & Shadows croit au potentiel des technologies AR et 3D. Nous nous efforçons de mieux répondre aux besoins de chacun de nos clients, afin de leur offrir une expérience virtuelle mémorable !

 

Vous pouvez trouver toutes les informations sur l’intégration des technologies 3D dans le processus de marketing en téléchargeant notre livre blanc.

 

N’hésitez pas à nous contacter pour obtenir des informations sur les technologies 3D et comment elles peuvent s’intégrer dans vos stratégies !

Luxe et technologie 3D : concilier tradition et modernité ?

Le luxe est porteur d’un patrimoine créatif, d’une histoire ancestrale et d’un savoir-faire traditionnel, tandis que la technologie est associée à la modernité, la digitalisation et à l’innovation.
Au-delà des idées reçues, il demeure toutefois possible de concilier luxe et technologie. Les marques issues de ce secteur sont fondées sur l’exceptionnel et la rareté, alors pourquoi ne pas construire des expériences exceptionnelles pour ces marques d’exception grâce à des leviers d’innovation ?
Si au début les dirigeants du luxe semblaient réticents, aujourd’hui cette industrie ne cesse d’évoluer depuis qu’elle a embrassé les opportunités du digital, et ce, sans perdre ses valeurs et son ADN. Mieux, ces efforts pour être à la pointe en matière de tendance les rendent encore plus désirables.
Entre sélectivité et diffusion, rareté et expansion, comment trouver le juste milieu ?