Retour

Comment la RV peut-elle envahir le système de santé ?

Les réalités virtuelle et augmentée ont conquis de nombreux secteurs d’activités l’an passé. Et aujourd’hui, nous allons vous parler de VR et AR dans le système de santé.

Le domaine de la santé a commencé à utiliser la réalité virtuelle (VR) et la réalité augmentée (RA) il y a quelques années, pour soigner des problèmes de stress ou le syndrome de schizophrénie. Le système de santé est toujours à la recherche de nouvelles technologies afin de faire avancer la recherche. Quelques exemples :

  • Light&Shadows vient de présenter la XR SUITE au sein de laquelle ils ont développé une nouvelle application : XR ERGO qui permet aux ergonomistes de visualiser l’ergonomie d’un poste de travail à travers une personne réelle équipé de trackers à son poste /ou à son poste virtuel avec un avatar le représentant.
  • La compagnie c2Care développe, elle, des applications pour chaque type de problèmes afin de pouvoir par exemple, progressivement intégrer le patient face à sa phobie ou bien essayer de faire baisser le niveau de stress face à une situation particulière grâce à l’immersion de la réalité virtuelle. Mais ce n’est pas la seule manière pour la VR d’impacter le secteur.

Alliance entre VR et santé

a)   Formation

La technologie VR est déjà utilisé pour la formation des futures médecins ou infirmières. Ce qui est une idée brillante dans le sens ou même s’ils font des erreurs lors des scénarios de formations, la vie du patient n’est pas mise en danger. Cette expérience immersive offre de réelles situations et cas pour les étudiants sans risques pour le patient. Par exemple, l’entreprise SimforHealth, éditeur de solutions numériques pour la formation de santé, a développé MediaActiV qui est la première simulation numérique dédié aux professionnels de santé. Cela permet une formation des étudiants et des pros, ou juste à en savoir plus sur les professions médicales. Cette plateforme applique le concept (éthique) de « Jamais sur le patient la première fois ». Cela permet de mettre en lumière le fait que la formation est importante dans le domaine médical dans le sens ou les médecins et/ou chirurgiens ont des vies humaines entre leurs mains.

b)      Gestion de la douleur

Ces compagnies sont conscientes de la puissance de leurs technologies et démontrent que la VR (Réalité Virtuelle), RA (Réalité Augmentée) et la MR (Réalité Mixte) ont un impact réel sur la gestion de la douleur. En effet, dans certains hôpitaux, les médecins ont fait l’expérience de la VR en l’utilisant à la place d’analgésiques ou en supplément des médicaments. Ils ont pu observer que cela réduisait le temps de concentration sur la douleur du patient et l’intensité de celle-ci. En utilisant les technologies de la VR, RA, ou de la MR, le patient concentre son attention sur les scènes qu’on lui montre grâce aux outils VR et donc ne fait plus attention à sa douleur. C’est pourquoi la VR a du succès au niveau de la gestion de la douleur. Un autre aspect de la VR a été étudié : le rapport dans Scientific Reports, d’une étude conduit par le Dr Miguel Nicolelis, spécialiste des neurosciences en Caroline du Nord aux États-Unis, démontre qu’en équipant des personnes paraplégiques avec une combinaison et un casque VR relié à une machine pouvant les mettre en position verticale, de nombreux patients commençaient à réanimer certaines fonctions de la moelle épinière et des jambes. Certains pouvaient les faire bouger intentionnellement, et même recommencer à marcher pour certains. Cela fait partie du projet  the Walk Again Project !

c)       Traitement

La VR (Réalité Virtuelle) a fait ses preuves dans le secteur médical. De nos jours, elle est utilisé en complément de traitements (ex : chimiothérapie) ou pendant des opérations au même titre que l’hypnose. Sur leur site web, HypnoVR offrent plusieurs alternatives comme :  des textes pour l’hypnose conversationnel – utilisé pendant les opérations – en addition à une anesthésie locale ; des univers 3D hypnotiques – affiché dans les casques VR mise à disposition dans les hôpitaux pour le traitement de la douleur ; et de la musicothérapie – qui impacte le rythme cardiaque et l’état de relâchement des patients utilisant les casques VR.

Les praticiens et médecins sont toujours à la recherche de solutions afin de réduire la douleur de leurs patients. La Réalité Virtuelle (VR) leur fournit une solution temporaire pour réduire la douleur mais les progrès continuent.

Conclusion

La réalité virtuelle (RV) se met au service du système de santé. Pas seulement pour transformer le séjour des patients mais aussi pour aider les médecins quotidiennement afin d’éviter des opérations, de donner des médicaments si la réalité virtuelle fonctionne afin d’améliorer l’état du patient. Nous pouvons donc conclure que la VR a un impact plus que positif sur le secteur médical !

Industrie 4.0 pour un meilleur futur

« Le concept d’industrie 4.0 ou industrie du futur correspond à une nouvelle façon d’organiser les moyens de production. Cette nouvelle industrie s’affirme comme la convergence du monde virtuel, de la conception numérique, de la gestion (opérations, finance et marketing) avec les produits et objets du monde réel. » Voici la définition Wikipédia.

Pour simplifier, c’est la combinaison de nouvelles technologies, comme la réalité virtuelle, et les processus traditionnels de chaine production. L’industrie 4.0 permet aux professionnels de tester leur chaine de production avant de la mettre en place ou bien d’analyser l’ergonomie des stations de travail qu’ils veulent installer.

Cela permet aux professionnels et propriétaires d’entreprises d’avoir un meilleur contrôle sur chaque aspect des opérations, d’exploiter les données instantanées pour accroître la productivité de leur industrie, d’améliorer leurs processus et de s’agrandir

Mais d’où est-ce que ça vient ?

L’Industrie 4.0 correspond à une nouvelle révolution avec une industrie intelligente, définies par l’interconnexion de machines et de systèmes sur les sites de production mais aussi en dehors, avec des clients, d’autres sites de productions et des partenaires.  Cela connecte un objet physique avec un objet ou un outil digital.

Une notion clé de l’industrie 4.0, c’est le jumeau numérique (digital twin en anglais). C’est-à-dire être capable de créer et d’utiliser une copie digitale d’une industrie, d’une machine, d’un produit ou même d’un opérateur. Les usages d’un jumeau numérique sont multiples : du design d’un produit à sa revue aux scenarios d’installation d’une usine, ou d’une analyse d’ergonomiste.

L’Industrie 4.0 permet d’organiser des processus de production généré par des innovations en lien avec : des objets connectés (IoT), VR, impression 3D, intelligence artificielle (AI), pour gérer des données. Voilà les ingrédients de l’industrie 4.0.

L’histoire de l’industrie 4.0

Dans le passé, nous avons fait l’expérience de plusieurs révolutions industrielles, trois exactement. La première révolution industrielle date du 18ème siècle avec l’exploitation du charbon et la machine a vapeur de James Watt. La seconde a eu lieu le même siècle avec l’introduction de l’électricité, de la mécanique, et le développement des transports. La troisième révolution apparue au 20ème siècle grâce à l’électronique, aux télécommunications et à l’IT.

Et enfin la quatrième révolution basée sur ce qui a été vu précédemment : industrie intelligente et l’utilisation de nouvelle technologie dans de vastes secteurs. Elle a été mise en avant en 2011 lors d’un salon sur la technologie industrielle.